On a testé pour vous : le massage suédois dans un bar

Quand on peut lier l’utile à l’agréable, comment refuser ? On est jeudi soir, il est 19h30. Pas de soirée festive en vue, mais un cours gratuit d’initiation au massage suédois à la Chaouée, un bar associatif du centre-ville de Metz. Nos journalistes ont testé.

Article initialement publié sur Webullition.

Il faut reconnaître que ni le lieu ni l’ambiance ne semblent adéquats pour ce genre d’activité. Ici, pas d’huile essentielle, ni de table de massage, mais une décoration décalée et du rock alternatif en musique de fond . Rapidement, on s’y sent à l’aise : le bar n’est pas plein à craquer et l’atmosphère est chaleureuse. Quelques minutes après notre arrivée, c’est tout sourire que nous accueille Michelle Spingardi. Elle va animer cette séance d’initiation au massage suédois, pratique destinée à évacuer le stress et les tensions musculaires. Esthéticienne de formation et après plusieurs années de métier, Michelle Spingardi a décidé de se lancer en tant qu’auto-entrepreneuse. Elle propose des massages complets à base de produits bio à Metz et dans les alentours. Ce soir, c’est une première. « C’est un concept sympa ! C’est très différent de ce que je fais d’habitude, j’ai dû aller fouiller dans mes vieux cours pour trouver un massage original mais simple à pratiquer », raconte Michelle Spingardi. « Et je me rends compte que masser, ce n’est pas facile pour tout le monde, alors que pour moi c’est évident ! ». Un jeudi par mois, Michelle Spingardi propose ses services gratuitement à la Chaouée. A la fin de chaque séance, libre au participant d’avoir le « réflexe chapeau » : laisser quelques pièces en contrepartie d’avoir passé un agréable moment.

 

« Un massage dynamique »

La séance débute. Autour d’une table ronde au milieu du bar, on s’installe pour cette soirée quelque peu atypique. C’est parti pour un moment de détente. Michelle Spingardi nous remet une fiche d’instructions. La gêne s’atténue peu à peu et les mains se délient. À tour de rôle, masseurs et massés prennent plaisir. L’ambiance est rieuse. La magie opère. Les dos se relâchent, les esprits se libèrent. On hésite, on se trompe, mais sous les conseils de Michelle Spingardi, on se sent de plus en plus à l’aise. On apprend les différentes étapes du massage suédois : effleurage, pétrissage, friction, percussion et vibration. Lorsqu’elles sont exécutées dans un ordre spécifique, elles créent un effet tonifiant et relaxant. « C’est une technique de massage dynamique qui vise à dissoudre les tensions et à raffermir les muscles et les articulations », nous explique Michelle. «Les mouvements s’appliquent généralement sur les tissus mous du corps, ce qui favorise la symbiose de l’esprit et du corps ». Quoi de mieux pour se requinquer après une semaine de travail et le froid qui pointe son nez ?

Masser pour soigner

« Sentir que les gens se sentent bien après mes massages », c’est ce que Michelle aime dans sa profession. « Cela se voit sur leurs visages, ils sont soulagés ». Le massage n’est pas qu’un simple moment de détente. La masseuse y voit une véritable visée thérapeutique : « c’est une technique qui peut réellement permettre aux personnes en souffrance d’être soulagées. » En exerçant auprès de clients atteints de cancers, Michelle a pu constater les vertus de ses massages chez les personnes malades. « Masser aide à se sentir mieux dans son corps, et donc dans sa tête. C’est primordial, quand on est atteint d’une maladie, de se soigner en parallèle par des médecines douces. » Le massage suédois est une pratique qui va dans ce sens : « Par une technique de percussion, sur les tissus mous du corps, le client se détend et a une sensation de bien-être. »

La séance est terminée. Le temps est passé vite à la Chaouée. Le bar s’est rempli peu à peu, sans que l’on s’en aperçoive. Il semble que l’heure ait sonné pour un rafraîchissement au comptoir.

 

Laisser un commentaire