L’anoure est dans le pré

Chaque année, les crapauds migrent par milliers vers leur lieu de naissance afin de se reproduire. Leur voyage est long et dangereux et nombreux sont les batraciens à périr lors du trajet.

Article publié initialement sur Webullition, reportage réalisé avec Adrien Farese et Marc-Antoine Pelaez.

Les automobilistes provoquent d’ailleurs des hécatombes chez les crapauds ce qui a poussé certaines communes comme Lessy à installer un crapauduc, une sorte de tunnel à amphibiens qui passe sous la route.

 

Laisser un commentaire