L’improvisation a sa troupe à Metz

Ils sont cinq comédiens et animent un mercredi soir par mois des spectacles de théâtre d’improvisation. Un concept original et innovant qui réinvente les codes du jeu de scène et remplit les salles.

Article initialement publié sur Webullition, reportage réalisé avec Robin

Quelques notes de guitare, une personne du public tirée au hasard, une sonnette qui retentit et le jeu commence. Manipulés comme des pantins désarticulés, les comédiens de la troupe du Bordel ne se fixent aucune limite. Loin des matchs d’improvisation dont on peut avoir l’habitude, où le plus drôle des deux remporte des points, ici, tout est permis. Grotesques, impertinents, troublants, les comédiens jouent avec toute une palette  d’émotions. Et la salle apprécie.

La spécificité de leur spectacle se trouve dans l’accompagnement musical : un jeune guitariste improvise tout au long des scènes, apportant des onces de drama et de rires aux moments opportuns. Si les débuts sont maladroits, les comédiens prennent vite leur pied, provoquant le public et l’interpellant sans cesse pour faire évoluer les scènes. « Dîtes moi un mot ! Mollusque ? Ah oui c’est bien. C’est parti ! ». La sonnette retentit et un nouveau thème sert de base à l’improvisation des comédiens.

Théâtre d'improvisation, Le Bordel

« Faire rire, c’est facile, sans vouloir être prétentieux. Émouvoir, c’est plus difficile. C’est ce qu’on cherche à atteindre dans nos spectacles ». Les acteurs ont déjà remporté la Stan cup 2016 à Nancy, le trophée régionale de l’impro. Aujourd’hui ils cherchent à pouvoir vivre de leur passion et conquérir de nouvelles salles. 

Scène du Bordel

Le MJMN couvre le sepctacle de la troupe du Bordel

Laisser un commentaire